Palmarès du prix Elbakin.net du meilleur roman fantasy

Retrouvez les vainqueurs ci-dessous, cités en tête de chaque catégorie, ainsi que les nommés à leur suite.

20102011201220132014201520162017201820192020

Les lauréats 2010

Meilleur roman fantasy francophone 2010

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2010

Meilleur roman fantasy traduit 2010

  • L’Empire ultime, Brandon Sanderson, éditions Orbit (traduction : Mélanie Fazi).
  • L’Avatar, Jacqueline Carey, éditions Bragelonne (traduction : Frédéric Le Berre).
  • Lamentation, Ken Scholes, éditions Bragelonne (traduction : Olivier Lebernard).
  • Le Dragon du Roi, Kate Elliott, éditions Milady (traduction : Karen Degrave).
  • Le Palais Adamantin, Stephen Deas, éditions Pygmalion (traduction : Florence Dolisi).

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2010

  • Lombres, China Miéville, Au Diable Vauvert (traduction : Christophe Rosson).
  • 16 lunes, Kami Garcia et Margaret Stohl, éditions Hachette (traduction : Luc Rigoureau).
  • Eon et le douzième dragon, Alison Goodman, éditions Gallimard Jeunesse (traduction : Philippe Giraudon).
  • Les sortilèges de la guiterne, Diana Wynne Jones, Baam ! (traduction : Laurence Kiefé).
  • Le Livre des choses perdues, John Connoly, éditions L’Archipel (traduction : Pierre Brévignon).

Les lauréats 2011

Meilleur roman fantasy francophone 2011

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2011

  • Les Hauts Conteurs : la Voix des Rois, Olivier Peru, Patrick  McSpare, éditions Scrineo Jeunesse.
  • La Roue des Vents, Vincent Joubert, Ankama éditions.
  • Les Portes de Doregon, Carina Rozenfeld, éditions l’Atalante.
  • L’Héritage des Darcer, Marie Caillet, éditions Michel Lafon.
  • Myrihandes : le Secret des Ames-Soeurs, Meric Guilhem, éditions Au Diable Vauvert.

Meilleur roman fantasy traduit 2011

  • Les Cent Mille Royaumes, N.K. Jemisin, Orbit (traduction : Alexandra Maillard).
  • Fille du Sang, Anne Bishop, éditions Milady (traduction : Claire Kreutzberger).
  • Frey, Chris Wooding, éditions Bragelonne (traduction : Laurent Queyssi).
  • Jade, Jay Lake, éditions Eclipse (traduction : Valéry Reigneaud).
  • Kalix, la loup-garou solitaire, Martin Millar, éditions Intervalles (traduction : Marianne Groves).

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2011

  • Leviathan, Scott Westerfeld, éditions Pocket Jeunesse (traduction : Guillaume Fournier).
  • Chroniques des Rivages de l’Ouest : Pouvoirs, Ursula K. Le Guin, éditions l’Atalante (traduction : Mikael Cabon).
  • Le Peuple des Minuscules, Steve Augarde, éditions Albin Michel (traduction : Jean Esch).
  • Le Prix de la Magie : l’Epreuve, Kathleen Duey, éditions Castelmore (traduction : Nenad Savic).
  • Reckless, Cornelia Funke, Lionel Wigram, éditions Gallimard Jeunesse (traduction : Marie-Claude Auger).

Les lauréats 2012

Meilleur roman fantasy francophone 2012

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2012

  • La geste d’Alban (t.1) de Jean-Luc Marcastel, éditions Nouvel Angle.
  • Avant les Ténèbres de Nicolas Cluzeau, éditions Galapagos.
  • Le premier défi de Mathieu Hidalf de Christophe Mauri, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Nuit Tatouée de Charlotte Bousquet, éditions Galapagos.
  • La Traque de Gabriel Katz, éditions Scrinéo.

Meilleur roman fantasy traduit 2012

  • The City & The City de China Miéville, éditions Fleuve Noir (traduction : Nathalie Mège).
  • Butcher Bird de Richard Kadrey, éditions Denoël (collection Lunes d’encre) (traduction : Jean-Pierre Pugi).
  • Cornes de Joe Hill, éditons JCLattès (traduction : Valérie Rosier).
  • Le Dragon Griaule de Lucius Shepard, éditions Le Bélial’ (traduction : Jean-Daniel Brèque).
  • Les rivières de Londres de Ben Aaronovitch, Nouveaux Millénaires (traduction : Benoit Domis).

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2012

  • Quelques minutes après minuit de Patrick Ness, éditions Gallimard Jeunesse (Traduction : Bruno Krebs)
  • L’anneau de Salomon de Jonathan Stroud, Wiz (Traduction Hélène Collon).
  • La soie et l’épée de Kai Meyer, éditions L’Atalante (Traduction : Nelly Lemaire)
  • Le Pacte des Immortels d’Eric Nylund, Castelmore (Traduction : Emmanuelle Casse-Castric)
  • Moi Jennifer Strange, dernière tueuse de dragon de Jasper Fforde, éditions Fleuve Noir (collection Territoires) (Traduction : Michel Pagel).

Les lauréats 2013

Meilleur roman fantasy francophone 2013

  • Porcelaine d’Estelle Faye, éditions Moutons électriques, collection « Bibliothèque voltaïque ».
  • Le Chemin des dieux de Jean-Philippe Depotte, éditions Denoël, collection « Lunes d’encre ».
  • Le Chevalier de Pierre Pevel, éditions Bragelonne.
  • Le Sang des 7 rois de Régis Goddyn, éditions L’Atalante, collection « La Dentelle du cygne ».
  • Martyrs d’Oliver Peru, éditions J’ai Lu.

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2013

Meilleur roman fantasy traduit 2013

  • La Peur du sage (1 et 2) de Patrick Rothfuss, éditions Bragelonne (traduction : Colette Carrière).
  • Alif l’invisible de G. Willow Wilson, éditions Buchet Chastel (traduction : Florence Berthon).
  • Le Dernier Loup-Garou de Glen Duncan, éditions Denoël, collection « Lunes d’encre » (traduction : Michelle Charrier).
  • Malédiction de Larry Correia, éditions L’Atalante, collection « La Dentelle du cygne » (traduction : Marie Surgers).
  • Servir froid de Joe Abercrombie, éditions Bragelonne (traduction : Juliette Parichet).

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2013

  • Grisha de Leigh Bardugo, éditions Castelmore (traduction : Nenad Savic).
  • Les Chroniques de Wildwood de Colin Meloy, éditions Michel Lafon (traduction : Jean-Noël Chatain).
  • La Fille dragon de Licia Troisi, éditions Pocket Jeunesse (traduction : Nathalie Nédélec-Courtès).
  • La Pâtisserie Bliss de Kathryn Littlewood, éditions Pocket Jeunesse (traduction : Juliette Lê).
  • Sous le signe du scorpion de Maggie Stiefvater, éditions Hachette, collection « Black Moon » (traduction : Camille Croqueloup).

Les lauréats 2014

Meilleur roman fantasy francophone 2014

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2014

  • Les fiancés de l’hiver, de Christelle Dabos, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Animale, de Victor Dixen, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Angel, l’indien blanc, de François Place, éditions Casterman.
  • GrandClapier, de Joan Sfar, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Les Outrepasseurs, de Cindy Van Wilder, éditions Gulfstream.

Meilleur roman fantasy traduit 2014

  • Immortel, de Catherynne M. Valente , éditions Eclipse/Panini Books (traduction : Laurent Philibert-Caillat).
  • Le Chevalier rouge, de Miles Cameron, éditions Bragelonne (traduction : Caroline Nicolas).
  • Morwenna, de Jo Walton, éditions Denoël, collection Lunes d’Encre (traduction : Luc Carissimo).
  • Qui a peur de la mort ? de Nnedi Okorafor, éditions Eclipse/Panini Books (traduction : Laurent Philibert-Caillat).
  • The Rook, au service surnaturel de sa majesté, de Dan O’Malley, éditions Super8 (traduction : Charles Bonnot).

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2014

  • Étiquette et Espionnage, de Gail Carriger, éditions Orbit, (traduction : Sylvie Denis).
  • Cœur d’Acier, de Brandon Sanderson, éditions Orbit, (traduction : Mélanie Fazi).
  • La Malédiction Grimm, de Polly Shulman, éditions Bayard Jeunesse (traduction : Karine Suhard-Guié).
  • Le monde merveilleux du caca, de Terry Pratchett, éditions l’Atalante (traduction : Patrick Couton).
  • Magie Noire, d’Andrew Prentice et Jonathan Weil, éditions Albin Michel, collection Wiz (traduction : Blandine Longre).

Les lauréats 2015

Meilleur roman fantasy francophone 2015

  • Royaume de vent et de colères de Jean-Laurent Del Socorro, éditions ActuSF.
  • Aeternia, la marche du prophète de Gabriel Katz, éditions Scrineo.
  • Je suis un dragon de Martin Page, éditions Robert Laffont.
  • La Route de la conquête de Lionel Davoust, éditions Critic.
  • Les Âmes envolées de Nicolas le Breton, éditions Les Moutons électriques.

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2015

  • La Voie des Oracles, tome 1, Thya, d’Estelle Faye, éditions Scrineo Jeunesse.
  • Le Livre de Perle, de Timothée de Fombelle, éditions Gallimard Jeunesse.
  • Le Roi des Fauves, d’Aurélie Wellenstein, éditions Scrineo Jeunesse.
  • Malenfer, tome 1, La vallée magique, de Cassandra O’Donnell, éditions Flammarion-Père Castor.
  • Oniria – Le Royaume des Rêves, de B.F. Parry, éditions Hachette Jeunesse.

Meilleur roman fantasy traduit 2015

  • Les Chevaux Célestes de Guy Gavriel Kay, éditions L’Atalante (traduction de Mikael Cabon).
  • Comme un conte, de Graham Joyce, éditions Bragelonne (traduction de Louise Malagoli).
  • La Voie des Rois, de Brandon Sanderson, éditions Livre de Poche (traduction de Mélanie Fazi).
  • Le géant enfoui de Kazuo Ishiguro, éditions des Deux Terres (traduction d’Anne Rabinovitch).
  • L’épée brisée de Poul Anderson, éditions Le Bélial’ (traduction de Jean-Daniel Brèque).

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2015

  • Le Magisterium – L’épreuve de fer, d’Holly Black et Cassandra Clare, éditions Pocket Jeunesse (traduction de Julie Lafon).
  • La boutique Vif-Argent, de P.D. Baccalario, éditions Gallimard Jeunesse (traduction de Diane Ménard).
  • L’École du Bien et du Mal, de Soman Chainani, éditions Pocket Jeunesse (traduction de Leslie Boitelle).
  • La guerre des Mus, de Lisa Fiedler, éditions Flammarion-Père Castor (traduction de Faustina Fiore).
  • Witch Song, tome 1, d’Amber Argyle, éditions Lumen (traduction d’Alderic Gianoly).

Les lauréats 2016

Meilleur roman fantasy francophone 2016

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2016

  • Les loups chantants, d’Aurélie Wellenstein, éditions Scrineo.
  • Elia, la passeuse d’âmes, de Marie Vareille, éditions PKJ.
  • L’autre herbier, d’Amandine et Nicolas Labarre, éditions Les Moutons électriques.
  • Les Mystères de Larispem de Lucie Pierrat-Pajot, éditions Gallimard
  • Un ogre en cavale, de Paul Beorn, éditions Castelmore.

Meilleur roman fantasy traduit 2016

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2016

Les lauréats 2017

Meilleur roman fantasy francophone 2017

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2017

  • Le lien du Faucon, de Delphine Laurent, Oskar éditeur.
  • Génération K, de Marine Carteron, éditions du Rouerge.
  • La fille aux cheveux rouges, de Marie-Lorna Vaconsin, éditions La Belle Colère.
  • L’aura noire, de Ruberto Sanquer, éditions Scrineo.
  • Sang-de-lune, de Charlotte Bousquet, éditions Gulf Stream.

Meilleur roman fantasy traduit 2017

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2017

  • Maresi, de Maria Turtschaninoff, éditions Rageot (traduction de Johanna Kuningas).
  • Caraval, de Stéphanie Garber éditions Bayard, (traduction d’Eric Moreau).
  • Lady Helen : Le club des Mauvais Jours, d’Alison Goodman, éditions Gallimard Jeunesse ( traduction de Philippe Giraudon).
  • Les sorcières du clan du Nord, d’Irena Brignull, éditions Gallimard Jeunesse (traduction d’Emmanuelle Casse-Castric).
  • Shikanoko, tome 1, L’Enfant du cerf, de Lian Hearn, éditions Gallimard Jeunesse ( traduction de Philippe Giraudon).

Les lauréats 2018

Meilleur roman fantasy francophone 2018

  • Grish-Mère, d’Isabelle Bauthian, éditions ActuSF.
  • Bertram le Baladin, de Camille Leboulanger, éditions Critic.
  • L’Enfant de poussière, de Patrick K. Dewdney, éditions Au diable vauvert.
  • Rouille, de Floriane Soulas, éditions Scrineo.
  • Uter Pandragon, de Thomas Spok, éditions Aux Forges de Vulcain.

Le juré Emmanuel Chastellière étant lui aussi publié par les éditions Critic et Scrineo, il n’a pas participé aux délibérations du jury dans cette catégorie par souci d’éviter tout conflit d’intérêts, conformément au règlement du jury.

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2018

  • Miss Pook et les enfants de la lune, de Bertrand Santini, éditions Grasset.
  • Le Clan des loups, tome 1 de La Légende des quatre, de Cassandra O’Donnell, éditions Flammarion Jeunesse.
  • Les Aériens, de Marie-Catherine Daniel, éditions Sarbacane.
  • Phelan, tome 1 des Chroniques de Zi, de Jean-François Chabas, éditions Nathan Jeunesse.
  • Presque minuit, d’Anthony Combrexelle, 404 éditions.

Meilleur roman fantasy traduit 2018

  • La Bibliothèque de Mount Char, de Scott Hawkins, éditions Denoël Lunes d’encre, traduit de l’anglais par Jean-Daniel Brèque.
  • La Ballade de Black Tom, de Victor LaValle, éditions le Bélial’, traduit de l’anglais par Benoît Domis.
  • La Marque du corbeau, Blackwing, tome 1, d’Ed McDonald, éditions Bragelonne, traduit de l’anglais par Benjamin Kuntzer.
  • Le chant du coucou, de Frances Hardinge, éditions L’Atalante, traduit de l’anglais par Patrick Couton.
  • Le Serpent Ouroboros, de E.R. Eddison, éditions Callidor, traduit de l’anglais par Patrick Marcel.

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2018

  • L’Anti-Magicien, tome 1, de Sébastien de Castell, éditions Gallimard Jeunesse, traduit de l’anglais par Laetitia Devaux.
  • Emma et le livre oublié, de Mechthild Gläser, éditions Fleurus, traduit de l’allemand par Mathilde Ray.
  • La Belle Sauvage, tome 1 de La Trilogie de la Poussière, de Philip Pullman, éditions Gallimard jeunesse, traduit de l’anglais par Jean Esch.
  • La Fille qui avait bu la lune, de Kelly Barnhill, éditions Anne Carrière, traduit de l’anglais par Marie de Prémonville.
  • Riverkeep, de Martin Stewart, éditions Milan, traduit de l’anglais par Natalie Zimmermann.

Les lauréats 2019

Meilleur roman fantasy francophone 2019

Meilleur roman fantasy francophone jeunesse 2019

Meilleur roman fantasy traduit 2019

  • Lovecraft Country, Matt Ruff, traduit de l’anglais par Laurent Philibert-Caillat, Presses de la Cité.
  • La Chasseuse de trolls, Stefan Spjut, traduit du suédois par Jean-Baptiste Coursaud, éditions Actes Sud.
  • La Grâce des roisLa Trilogie des Dents-de-Lion, tome 1, Ken Liu, traduit de l’anglais par Elodie Coello, Fleuve éditions.
  • L’Ours et le rossignolThe Winternight Trilogy, tome 1, Katherine Arden, traduit de l’anglais par Jacques Collin, éditions Denoël.
  • Pierre-de-vie, Jo Walton, traduit de l’anglais par Florence Dolisi, éditions Denoël.

Meilleur roman fantasy traduit jeunesse 2019

  • Les Défis de Morrigane CrowNevermoor, tome 1, Jessica Townsend, éditions PKJ, traduit de l’anglais par Juliette Lê.
  • Aurora : L’Expédition fantastique, Vashti Hardy, éditions Auzou, traduit de l’anglais par Julie Lopez et Olivier Perez.
  • Celle qui resteLe monde de Nedarra, tome 1, Katherine Applegate, éditions Seuil Jeunesse, traduit de l’anglais par Rosalind Elland-Goldsmith.
  • Des nuits de sang et d’étoiles, Lisa Lueddecke, éditions Auzou, traduit de l’anglais par Farah Hamzi.
  • La Voix des ombres, Frances Hardinge, éditions Gallimard Jeunesse, traduit de l’anglais par Philippe Giraudon.

Les lauréats 2020

Les nommés seront annoncés le 1er septembre 2020 et les lauréats le 30 septembre 2020.